11 May 2014
Source blog: Le Brebis Galleux
1213 views




Une question de 'look' :  
Barbe,  Barbe à Ras, Moustache. 
A vous de choise !



Conchita Saucisse, c'est d'un goût,  ne fera pas partie de notre panthéon : il chante quasiment faux.
 Fausse Diva et fausse femme.
Barbe à ras, et Adolf, en revanche,  sont nos idoles capillaires.
Et la chanson française de cet Eurovision  s'apelle ironiquement : 'Moustache ' !
C'est une blague ?
Celle du barbu (parait-il, un postiche) se réfère occultement au Phénix, rien que ça, et bien sûr en engliche, langue choisie par l'ennemi  !
Quel pays chante t-il encore dans son idiome ?
La fausse diversité cache une 'homo'-généisation 
des valeurs américano-maçonniques
de part le vaste globe.
Et tout ça au nom du doux pays de Sissi et d'Adolf ! 
En anglais, un engin pareil, sponsorisé par les loges :., se dit justement  'Sissi Boy'.
Si, ça se trouve la Conchita en une de 22 !
Une pareille victoire en terres autrichiennes signe celle de la dégénérescence sur l'honneur,
du toc sur l'or, celle du déboussolement sur l'équilibre. Une folie.




La cauchemardesque Conchita incarne ce que le milieu gué a de pire. Elle ne mériterait pas de passer la serpillère dans nos chiottes.
La prochaine fois, l'Euro-vision, qui, comme Hollywood,  ne sait plus ni à quel rabbin se louer, ni comment faire tourner sa machinerie,  s'attaquera au pubis ou au minou, quant  à la tresse, c'est déjà pris. 
Les Lgbt sont prévenus :  tout comme les Juifs, qui font chier le monde avec leur Pouvoir incommensurable et leur Shoah, accélèrent le processus logique d'antisémitisme, les Lgbt auront beau jeu -pervers- de pleurnicher sur 'l'homophobie',
car elle ira s'amplifiant, cela justifiant, ensuite,
des mesures répressives
d'un cercle vicieux conçu et voulu.
Qu'une bête de foire pareille qui reproduit ce que les divas ont de plus stupide, entre gestes, pauses, et longs cheveux,  soit hissée sur ce faux piédestal, en dit long sur notre chute.
Cette merde est la porte ouverte à quoi ? 


Adolf, au secours !


La Guerre est-elle perdue ?